triangle-vd-blanc

DEVENIR PROPRIÉTAIRE – VOTRE FINANCEMENT FRONTALIER

famille-devenir-propriétaire

COMMENT FINANCER L’ACHAT DE SA RÉSIDENCE PRINCIPALE EN TANT QUE FRONTALIER ?

Grâce à notre région porteuse et dynamique, le marché de l’immobilier se porte toujours bien. Cependant, la région dépend d’une double économie française et suisse. C’est pourquoi, le taux de change inattendu du début d’année à modifier sensiblement les critères d’obtention de financement.

LES ENJEUX DU FINANCEMENT IMMOBILIER POUR LES FRONTALIERS.

Les modifications sont surtout sensibles pour les frontaliers mais elles commencent à toucher aussi les personnes travaillant en France.

Contrairement à l’année dernière où il était possible de financer un achat à 100% en Euro ou en CHF voir 110% avec les frais de notaire, aujourd’hui la plupart des banques demandent 10% d’apport en plus des frais pour le frontaliers et commencent à se durcir même pour les personnes travaillant en France. Bien sûr, il existe encore des solutions concernant l’apport, mais le choix entre Euro et CHF ou la possibilité d’avoir un taux d’emprunt bas va être restreint.

DES GARANTIES SUR VOTRE EMPLOI

De plus, compte tenu de la fragilité de l’emploi en Suisse, les organismes bancaires demandent plus de 2 ans d’ancienneté dans l’emploi actuel de l’emprunteur ou du moins une cohérence d’évolution de carrière. Par exemple, une personne travaillant en France depuis plusieurs année et mutée en Suisse car elle est la seule à avoir une certaine compétence. Ou encore, un frontalier depuis 6 ans qui a changé tous les 2 à 3 ans d’entreprise pour évoluer dans son métier.

Donc, en résumé, le marché immobilier est toujours attractif même voir plus grâce à une baisse des prix, mais l’obtention de financement est de plus en plus réglementée.

2016-10-24T10:53:48+00:00